Familles expatriées et garde d’enfants:

où, quand, comment?  

 

3 clés pour vous aider à choisir et vous faciliter la vie

 

La question se pose de mon côté, alors j’en profite pour écrire un article car je sais que de nombreux parents sont dans la même situation. Perso, je travaille et la question de la garde des enfants s’est posée à plusieurs reprises. J’ai choisi un travail à travers lequel je garde de la flexibilité car c’est important pour moi de pouvoir passer du temps avec mes enfants. En même temps, je sais que rester toute la journée “à la maison”, ce n’est pas fait pour moi. J’ai besoin de voir du monde et surtout de mettre mes neurones en marche pour m’épanouir! Et j’ai réalisé que pour mes enfants, c’est un peu pareil. C’est important de voir des copains et d’être stimulés pour pouvoir bien se développer. Ainsi, selon les pays où nous nous sommes trouvés, plusieurs options de garde se sont présentées et j’ai choisi selon ma situation et les besoins de mes enfants/bébés au moment donné.

En tant que coach parentale et grâce à mon expérience de maman expatriée, voici, donc 3 clés qui pourront vous guider dans votre choix!  

1. La 1ère clé est de bien clarifier ce dont vous avez besoin 

Rien de plus difficile pour la maman aujourd’hui. On veut travailler, on veut s’occuper des enfants, et pour finir on a des charges partout, un peu loin de cet équilibre idéal dont on nous parle, avec une culpabilité qui s’installe facilement quelque soit notre choix. À l’heure actuelle, le point essentiel est de bien clarifier ce dont on a besoin pour soi et son enfant. Tout d’abord, commencez par vous-même pour savoir ce qui vous correspond le mieux. Parfois, on a envie de rester à la maison, de prolonger son congé maternité, parfois de travailler à temps partiel ou temps plein. Tout est parfait, à partir du moment où on est bien alignée avec son choix 🙂

Et pour bébé et nos petits? Le plus important est de leur apporter ce dont ils ont vraiment besoin: sécurité physique, affective et émotionnelle et un cadré adapté. Les bébés ont besoin d’être bien entourés, entendus et aimés, c’est ça le plus important! Avec qui et où, il y a de multiples solutions.

2- La 2e clé est d’identifier toutes les solutions qui s’offrent à vous 

Quelles sont vos possibilités? Faites une liste en mettant tout tout tout tout tout ce qui vous passe par la tête, et compléter par quelques recherches en regardant peut-être sur Internet ou en demandant autour de vous. Quelques exemples pour vous aiguiller: 

Crèche : possible oui / non ; tarif 

Nounou : possible oui / non ; tarif 

Communauté avec les voisins : possible oui / non ; tarif 

Famille : peut-être en visite: : possible oui / non ; tarif 

Horaires partagés entre parents : possible oui / non ; tarif 

– autres: … 

Quand on commence à réfléchir, on peut même être un peu créatif! Pour chacune de ces solutions, pesez le pour et le contre et voyez ce qui vous correspond le mieux en terme de finance et d’organisation. Par exemple, si vous avez besoin de flexibilité, car certaines solutions nécessitent un plus grand engagement (je pense notamment à la crèche sur plusieurs mois avec des jours pré-définis). Prenez également en compte certaines contraintes (maladies, etc…) qui demandent de devoir s’adapter. De mon côté, j’avais choisi pour ma fille d’alterner entre crèche et nounou, et d’organiser des activités entre midi et 2 et en fin de journée (bibliothèque, balade, musique…) pour elle et son frère. 

3- La 3e clé est de sentir que vous êtes pleinement aux commandes

Quelque soit la solution, vous devez sentir que vous êtes pleinement aux manettes, ou à la barre si vous préférez. Être parent, c’est être le capitaine du bateau, le guide, le chef d’orchestre. Vous devez être sûr de vous et confiant, tout en sachant que vous avez fait le bon choix. Encore une fois, c’est très personnel. Pour mon troisième, j’ai choisi  d’alléger mon temps de travail et je garde bébé la plupart du temps, tout en sachant que j’ai quelque fois du soutien (famille ou nounou). Bien entendu, cela m’a demandé de faire certaines concessions et  encore plus d’organisation, mais je suis très heureuse de pouvoir me consacrer plus à mon bébé. Je sais que c’est important pour lui aussi et quand je ne l’ai pas vu pendant quelques heures, je lui fais un gros câlin!

J’ai appris ça avec la théorie de l’attachement et ces quelques minutes de réconfort change tout dans la relation parent-enfant et le bien-être de bébé! Ça c’est une des choses les plus importantes que j’ai apprises ces derniers mois en tant que professionnelle et maman, et je suis vraiment heureuse d’avoir cette nouvelle connaissance pour mieux comprendre les besoins de mes enfants et me sentir encore plus à l’aise dans mon rôle de parent, De savoir exactement ce dont a besoin mon enfant me donne en effet la possibilité de plus prévoir à l’avance, de sentir que je fais les bons choix et me sentir bien à l’aise, aux commandes comme je le disais.

Et tout ça, en sachant que je devrais à nouveau bientôt m’adapter. Depuis que j’ai intégré le mot ADAPTATION dans ma vie d’expatriée, ça m’a beaucoup aidé et je me sens beaucoup en contrôle car je sais que tout va encore évoluer. 

Voilà donc 3 clés qui, je l’espère pourront vous guider. Et si aujourd’hui, vous vous sentez un peu submergée, que vous rencontrez des difficultés dans votre vie de parent et que vous voulez de l’aide, n’hésitez pas à nous écrire à info@liliettod.com, nous prendrons le temps de prendre connaissance et nous identifierons ensemble ce qui vous convient le mieux. À bientôt! 

Laurene, 30 novembre 2022